Conférence: Présentation des candidats provinciaux d'Ecolo

La supracommunalité, l’agriculture, le tourisme : telles sont trois des thèmes importants pour Ecolo parmi d’autres comme l’enseignement et la santé. Muriel Gerkens, Députée fédérale et les candidats "Province" aux prochaines élections ont présenté leur programme.

Selon Ecolo, l’institution provinciale manque de dynamisme et de transparence et bien souvent « partage » certaines compétences avec d’autres niveaux de pouvoir (exemple : la santé à la Région et au Fédéral, etc.). Il faut revoir cela pour que toutes les compétences puissent être traitées de manière complémentaire et non répétée.

Muriel Gerkens rappelle que la Province de Liège, c’est plus de 3000 travailleurs sans compter les enseignants (financièrement pris en charge par la Fédération Wallonie Bruxelles) qu’il faut néanmoins comptabiliser quant à leur fonction. « Il n’est donc pas question pour nous de vouloir la suppression de l’organisme mais plutôt de le faire évoluer voire de trouver une structure intermédiaire entre les communes et la région », a précisé la Députée fédérale.

Ecolo met en avant les lignes directrices de son programme, chacune présentée par un des candidats présents.

  1. La supracommunalité
    Les communes doivent être liées au niveau "régional". La vision supracommunale doit figurer parmi la gestion des communes. Ainsi, une politique de proximité devrait être appliquée et rassembler les communes autour d’un projet collectif.

    La Province de Liège consacre déjà près de 5 millions pour la supracommunalité.

Parmi les propositions :

  • la composition de la délégation provinciale tant à l’Assemblée générale qu’au Conseil d’Administration de « Liège Europe Métropole» (LEM) qui mènent déjà des projets intéressants au niveau supracommunal, doit respecter les équilibres politiques du Conseil Provincial ;
  • des critères objectifs et transparents pour faire les choix des projets soutenus par LEM. Actuellement, ces critères ne sont pas transparents et souvent dilués dans des compromis politiques ;
  • etc.

 

  1. Le développement économique
    La Province ne dispose pas de compétences liées directement à l’emploi ou l’économie, mais par ses participations dans les intercommunales et l’agence de développement (SPI), elle peut soutenir une stratégie socio-économique. À cet égard, il faudrait rendre les choix plus efficaces et pertinents, permettant ainsi une meilleure qualité de vie.
    Pour cela, le local est à privilégier. Il faut créer un tissu économique de proximité durable et non délocalisable qui permet des emplois de qualité et localisés, ce qui répond en effet aux besoins du citoyen. Favoriser les circuits courts serait tout aussi favorable, tout comme soutenir le commerce de proximité.

    Autre problème, plusieurs outils publics (Foncière Liégeoise, Port Autonome, SPI, Aéroport de Bierset, etc.) développent du soutien aux activités économiques sans pour autant avoir un schéma cohérent et réfléchi entre eux. Ce qui entraine de la concurrence entre ces acteurs.

Parmi les propositions :

  • une seule agence d’urbanisme et de développement territorial (AUDT) qui éclaire la décision politique en développant la connaissance du territoire, et qui coordonne l’action de ces outils. Elle aura donc pour but d’identifier les besoins, fixer les priorités… ;
  • la SPI joue déjà un peu ce rôle au niveau provincial et elle pourrait sans beaucoup de difficultés remplir une partie des missions qu’Ecolo attend d’une agence d’urbanisme ;
  • la Province peut développer une politique commerciale basée sur les commerces de proximité et par la suite également instaurer un réseau de distribution ;
  • diminuer la pression automobile sur les centres urbains ce qui implique la question de la mobilité ;
  • etc.

 

  1. L’agriculture

L’agriculture industrielle se développe trop, ayant pour conséquence une série de problèmes tels que pollution environnementale (effet de serre, dégradations de la qualité des sols, de l'eau et de l'air, etc.), appauvrissement des agriculteurs de proximité puisque l'industriel prend la place des petites structures agricoles. Ce qui a pour conséquence leur disparition.

Parmi les propositions :

  • rendre la terre aux agriculteurs par la mise en place d'une banque foncière avec l'objectif d'empêcher la spéculation et la création d'un guichet administratif facilitant les démarches des agriculteurs ;
  • développer des circuits courts et créer un lien entre le producteur et le consommateur ;
  • soutenir la mise en place de structures de production collaboratives ;
  • offrir dans l’ensemble des cantines scolaires provinciales des repas biologiques et locaux ;
  • etc.

 

  1. Le tourisme

Ecolo souhaite que les différents pôles touristiques soient mutualisés et de ce fait, qu’ils travaillent ensemble. Il faut non seulement faire du tourisme pour les étrangers mais aussi pour ceux qui habitent ici. Il faut également penser aux familles précaires et leur permettre de visiter davantage leur région.

Parmi les propositions :

  • développement du tourisme fluvial avec des croisières transfrontalières ou internationales ;
  • mise en ligne d’achat de billets pour le bateau "Pays de Liège" et sur le quai pour les touristes d’un jour ;
  • soutien au tourisme local, diffus et intégré (chambres d’hôtes, gîtes ruraux, tourisme à la ferme…) comme la demande pour ce type d’accueil est en nette croissance et l’offre est encore insuffisante ;
  • etc.

 

  1. L’enseignement provincial

L'école est un miroir de la société, il faut donc sensibiliser davantage les élèves aux valeurs et pratiques qui sont à la base d'une société démocratique. Créer un lien avec la ceinture alimentaire liégeoise permettrait d'offrir un choix de repas sains dans les cantines.
Améliorer l'environnement de l'apprentissage à différents niveaux et par exemple, pour les écoles de coiffure, faire en sorte qu’ils utilisent plus de produits écologiques, vu que les produits actuellement utilisés représentent un danger pour l’environnement. Favoriser le covoiturage de la part des parents pour déposer les enfants à l’école est également un sujet important.

Parmi les propositions :

  • développer la collaboration entre professeurs, entre élèves et professeurs. Créer des structures de décision collective à l'échelle de la classe et de l'école permettraient de développer des projets intéressants et stimulant de découvertes ;
  • s’appuyer sur la transition numérique et ainsi apprendre aux élèves à coder par exemple ;
  • etc.

 

  1. La santé

La coordination des acteurs de la Santé est un vif souhait de la part d’Ecolo. Actuellement, il y a différents acteurs et l’organisation n’est pas facile à comprendre.
Pour revenir à l’alimentation locale, Ecolo soutient la position que consommer des produits locaux joue un rôle important dans la santé des citoyens.
Un autre chantier non négligeable est la prévention des maladies sexuelles comme le SIDA. Il faut, à nouveau, davantage informer sur ces maladies.

Parmi les propositions :

  • instaurer une vraie éducation à l’alimentation dans les écoles ;
  • développer la consommation de produits bios ;
  • etc.

 

  1. La culture

La culture est un facteur transversal qui permet d’ouvrir tous les champs possibles.
Il faut sortir de l’ "entre-soi", comme la Province l’a malheureusement fait pendant des années, ce qui a bloqué le développement. Au niveau culturel il faudra également travailler de manière supracommunale et unir les forces afin de mettre en valeur la région entière.

Parmi les propositions :

  • organiser le travail collectif et interactif avec le secteur créatif et artistique liégeois ;
  • favoriser une offre culturelle diversifiée ;
  • rendre la culture accessible à tous. De ce fait, créer des partenariats avec le CPAS, entre autre, est une idée à suivre ;
  • etc.

 

  1. Le sport

Pour Ecolo, le sport est un facteur clé, comme il crée un lien social entre tous. La Province fait déjà beaucoup de démarches pour le sport mais Ecolo souhaite offrir davantage de moyens pour rendre le sport accessible à tous.
Quant au Tour de France, événement mettant en lumière la province, Ecolo se demande si l’organisation du passage de la course ne devrait pas plutôt être géré par la Région wallonne et non par la Province. Cela libérait aussi un certain budget que la Province pourrait accorder à d’autres projets.

Parmi les propositions :

  • partenariat entre communes et écoles provinciales ;
  • développer une initiation au sport dans les écoles ;
  • organiser des rencontres multisports et ainsi promouvoir d’autres sports moins connus ;
  • rendre le sport accessible à tous, handicapés ou aînés ;
  • etc.

  1. La Sécurité

La sécurité, compétence du Gouverneur de la Province, joue un rôle important dans la vie de tous les jours et de ce fait, il faut la préserver. La centrale nucléaire de Tihange étant sur le territoire provincial, Ecolo évoque le plan de sécurité nucléaire, le qualifiant d'insuffisant voire même décevant, présentant des lacunes sévères. « Nous craignons fort qu'en fait rien ne soit réellement prévu en cas d'incident  nucléaire. Nous souhaitons donc que le Gouverneur œuvre courageusement à la planification d'un plan de sécurité réaliste. S'il estime que cela n'est pas possible, il doit alors demander la fermeture des centrales nucléaires ».

 

La liste d’ECOLO pour les élections 2018 :

District de Fléron

  • Nicole Maréchal, Comblain au Pont (coordinatrice pour Ecolo Province de Liège)
  • Hubert Jamart, Trooz
  • Daphné Wislez, Aywaille
  • Lionel Thelen, Chaudfontaine
  • Rolande Nizette, Esneux
  • Jean-Pierre Crenier, Soumagne
  • Colette Balsacq, Fléron

District de Liège

  • Julien Vandeburie
  • Murielle Frenay
  • Thomas Cornet
  • Assia Moukkas
  • David Beckers
  • Zoé Bayenet
  • Christophe Nullens
  • Myriam Fatzaun
  • Clarence Jameson
  • Claudine Drion

District de Saint Nicolas

  • Catherine Hauregard, Ans
  • Patrice Baraldi, Flémalle
  • Isabelle Bonazza
  • Fabien Doyen, Awans
  • Aline de Barros
  • Salvatore Falcone, Grâce-Hollogne

District de Seraing

  • Cécile Petit, Seraing
  • Thierry Hormidas, Seraing
  • Jean Marion, Neupré

District de Visé

  • Muriel Gerkens, Bassenge
  • Michel Jehaes, Oupeye
  • Nathalie François, Dalhem
  • Bastien Reul, Liège/Visé
  • Martial Mullenders, Visé

(Justine Brandt, stagiaire, revu par CFL)


Galerie médias

  • 20180629-EcoloProv30
  • 20180629-EcoloProv03
  • 20180629-EcoloProv05
  • 20180629-EcoloProv29
  • 20180629-EcoloProv15
  • 20180629-EcoloProv12
  • 20180629-EcoloProv21
  • 20180629-EcoloProv22
  • 20180629-EcoloProv16
  • 20180629-EcoloProv11
  • 20180629-EcoloProv01

Category :   Actus