Conférence: Wallonie Insoumise se présentera aux élections du 26 mai

La démocratie belge n'est plus qu'une illusion. C'est du moins ce que dénonce le jeune parti fondé en juin 2017. Selon lui, les Wallons sont contraints de se plier à une politique flamande qui est loin de leur être favorable. Leur slogan est percutant: "La Wallonie dominée c'est fini!".

"Le bilan du gouvernement De Wever-Michel : une politique désastreuse". Francis Biesmans, porte parole du parti et Guy Bronckart, secrétaire, emploient des mots forts pour dénoncer notre gouvernement qu'ils jugent anti-démocratique. Face à la supériorité numérique des Flamands (65% de députés), les représentants wallons n'auraient aucun poids dans les décisions prises en son sein.
"Notre avenir n'est pas préparé. On se retrouvera bientôt dans une situation impossible". Le programme de Wallonie Insoumise veut changer les choses. Leur but? Donner au peuple wallon la pleine souveraineté. Ce qui signifie que "l'Etat wallon doit disposer de toutes les compétences qu'il peut exercer sur son territoire, y compris en matière d'enseignement" (selon la brochure officielle du programme du parti Wallonie Insoumise). Leur projet implique une véritable rupture avec la situation politique actuelle qui porte préjudice aux Wallons.

L'un de ses premiers aspects importants est celui de la consommation. La politique d'austérité instaurée par "la coalition NVA-MR" aurait réduit considérablement notre pouvoir d'achat. Le prix de l'énergie est en hausse, le saut d'index de 2015 a impacté négativement les revenus des salaires, des pensions et des allocations sociales, sans oublier l'âge de la pension qui sera de 67 ans d'ici 2030.  M. Biesmans souligne également que la Belgique est le 4e pays le plus endetté de la zone Euro.

Les services publics sont, de plus, en cruel manque de financement et d'efficacité. La SNCB, les TEC et les voies navigables prouvent que les transports wallons sont nettement inférieurs à ceux mis en place en Flandre. D'autres services tels que le CPAS, les hôpitaux ou encore la Poste sont aussi en mauvais état et nécessiteraient d'importants investissements.

Une autre valeur chère au parti et de plus en plus bafouée est celle de la liberté de la presse.

Le projet de Wallonie Insoumise est fondé sur 3 ambitions majeures:

  • Refonder la démocratie (notamment par le référendum d'initiative citoyenne wallon) ;
  • Une laïcité offensive (garantir la séparation des religions et de l'Etat) ;
  • L'indispensable souveraineté qui implique une maîtrise de la finance bancaire, rompre avec l'austérité et la baisse du pouvoir d'achat, une révolution fiscale, assurer le plein emploi et réaliser la transition énergétique et écologique.

Le parti sera présent dans l'ensemble de la Province de Liège pour les élections fédérales et régionales. Les listes officielles seront connues fin du mois. Leur programme complet est disponible sur leur page Facebook et, bientôt, sur leur site actuellement en construction.

Alexia Mattina

Galerie médias

  • 20190215-WallonieInsoumise09
  • 20190215-WallonieInsoumise10
  • 20190215-WallonieInsoumise06
  • 20190215-WallonieInsoumise16
  • 20190215-WallonieInsoumise17
  • 20190215-WallonieInsoumise18
  • 20190215-WallonieInsoumise08

Category :   Actus