Trafics 2018 du Port autonome de Liège

Willy Demeyer, président du Port autonome de Liège, se dit particulièrement satisfait des résultats de 2018. Chiffre d'affaire en hausse, conteneurs en progression, diversification des marchandises… Le Bourgmestre revient sur ce bilan aux cotés d'Emile-Louis Bertrand, Directeur général.

C'est ravis que le Directeur général et le Président du Port autonome de Liège nous exposent les chiffres de 2018. La période de sècheresse estivale n'a pas affecté l'amélioration du développement portuaire.

  • Trafic global (eau-rail-route) de 21.3 millions de tonnes (+ 1.3%) ;
  • Record absolu des conteneurs en impressionnante progression (+ 15%) ;
  • Augmentation du chiffre d'affaire qui s'élève à 4.5 millions d'euros (+2.6%) ;
  • Inauguration du dépôt de Gilops Group et Belgomazout ;
  • Grande diversification de la marchandise.

Il reste un des plus importants facteurs socio-économique de Liège en représentant 7.753 emplois directs et près de 11.000 emplois indirects grâce aux entreprises concessionnaires (chiffres de la Banque nationale de Belgique).

Le Port est, de plus, acteur dans la lutte pour le développement durable. Ce sont 800.000 camions en moins qui circulent sur les voies grâce au transit de 75% du trafic par la voie d'eau. Cependant, même si ces chiffres sont encourageants, ce n'est pas assez pour le Port qui s'efforce de développer le transport fluvial.

Bilan positif également pour le Port des Yachts. En effet, de plus en plus de plaisanciers s'amarrent à Liège et pour des séjours de plus en plus longs. Bonne nouvelle pour la Cité ardente, soucieuse de ce développement touristique et qui souhaite, dès lors, agrandir l'aire d'accueil.

D'ailleurs, qu'en est-il des futurs projets ?

  • Développement d'Envisan et d'une unité de traitement de produits de dragage non dangereux ;
  • Travaux de stabilisation du quai au port des Awirs ;
  • Travaux à caractère électrique et routier ;
  • Extension de l'entreprise Newpharma ;
  • Redynamisation du fret ferroviaire de la province de Liège ;
  • Développement de L. Trilogiport Belgium en y aménageant 25.000m2 de halls.

Le budget des travaux s'élève à 2.7 millions d'euros hors TVA.

La seule inquiétude qui pourrait troubler cette croissance est celle du Brexit. Willy Demeyer rencontre cependant régulièrement l'ambassadrice de Grande-Bretagne pour se préparer aux conséquences qu'il pourrait engendrer. L'ambassadrice est préoccupée par la situation économique et y reste très attentive. Liège pourrait être impactée au niveau du trafic maritime.

On espère une année 2019 aussi favorable que la précédente pour l'économie du Port autonome de la ville de Liège.

 

Alexia Mattina


Galerie médias

  • 20190220-PALg05
  • 20190220-PALg07
  • 20190220-PALg11
  • 20190220-PALg14
  • 20190220-PALg01
  • 20190220-PALg03

Category :   Actus