Conférence: Présentation des LISTES DESTEXHE - Province de Liège

Après avoir créé l’exploit en clôturant l’ensemble de ses listes en moins de 25 jours, le tout nouveau parti d'Alain Destexhe a présenté ses différentes têtes de liste ainsi qu'un aperçu de leurs priorités.

Lorsqu’il lance son appel à candidature à la fin du mois de février, Alain Destexhe est loin de se douter de l’engouement que va déclencher son parti. 3000 contributions et 25 jours plus tard, ses listes sont clôturées et prêtes à affronter les élections.

Tête de liste à la Chambre, Stéphane Di Maria, chef d’entreprise et ancien président des Jeunes MR, souhaite venir en aide aux classes moyennes qu’il considère comme les principales créatrices de richesses du pays. Il est rejoint dans sa démarche par Loraine Maucourant (2ème candidate à la Chambre), une indépendante de 34 ans, confrontée chaque jour aux difficultés administratives liées à son statut.

Egalement ancien Président des Jeunes MR et indépendant, Jonathan Maerckaert a lui aussi décidé de quitter le MR qui selon lui "a réellement raté sa chance de favoriser les indépendants". Il dirige aujourd’hui la liste de l’arrondissement Huy-Waremme.

À la tête de la liste de l’arrondissement verviétois, Jean-Pierre Larose a pour ambition de redynamiser la ville grâce à une relance du commerce et de se pencher sur les problèmes liés à l’intégration.

Pour André-Pierre Puget, tête de liste régionale liégeoise, "la seule possibilité de faire retrouver une prospérité à Liège c'est de développer nos PME et de soutenir nos indépendants afin de créer de la richesse plutôt que d'entretenir la pauvreté". Une critique de l'actuel système socialiste qu'il n'est pas le seul à pointer du doigt.

"Nous ne voulons en aucun cas gouverner avec le PS" affirme Alain Desthexe qui considère toujours le MR comme un partenaire de prédilection. Du côté flamand, le parti souhaiterait gouverner aux côtés de l'Open VLD et de la N-VA avec laquelle il se reconnait des similitudes économiques.

Concernant la place occupée par son parti sur l’échiquier politique, Alain Desthexe fait le point : “nous sommes un rassemblement de la droite classique et du centre-droite. C’est un positionnement politique qui existe partout en Europe et en Flandre. Mais qui, malheureusement, n’existe plus à Bruxelles et en Wallonie”.

Un positionnement à l'origine de ses désaccords avec le MR qu'il définit aujourd'hui comme un parti de centre-gauche : “Quand vous êtes d’accord avec le PTB sur le Pacte Migrations, le nucléaire et sur la Loi Climat, il y a un vrai problème qui se pose”.

Dans l'attente de la publication de son programme complet (prévue pour la semaine du 8 avril), le parti a déjà dévoilé une liste de 10 de leurs priorités :

  1. Freiner l’immigration, réussir l’intégration ;
  2. Simplifier la gestion publique ;
  3. Réduire les impôts et diminuer de 1% par an les dépenses publiques administratives ;
  4. Exécuter au moins la moitié des peines de prison ;
  5. Construire 4 nouvelles lignes de métro ;
  6. Lutter contre le bruit des avions ;
  7. Revoir le système des allocations de chômage ;
  8. Augmenter le niveau de performance des élèves ;
  9. Retarder la sortie du nucléaire car "nous sommes éco-réalistes" ;
  10. Refédéraliser certaines compétences.

 

Informations supplémentaires :

Listes complètes et détails des propositions sur  https://www.listesdestexhe.be

 

Valérie Franckart


Galerie médias

  • 20190404-ListesDestexhe33
  • 20190404-ListesDestexhe03
  • 20190404-ListesDestexhe04
  • 20190404-ListesDestexhe07
  • 20190404-ListesDestexhe08
  • 20190404-ListesDestexhe09
  • 20190404-ListesDestexhe11
  • 20190404-ListesDestexhe12
  • 20190404-ListesDestexhe17
  • 20190404-ListesDestexhe18
  • 20190404-ListesDestexhe19
  • 20190404-ListesDestexhe20
  • 20190404-ListesDestexhe21
  • 20190404-ListesDestexhe01

Category :   Actus