Conférence: Présentation des candidats de Wallonie Insoumise

Faire de la Wallonie un État souverain, telle est l'ambition affirmée du parti Wallonie Insoumise, fondé en 2017. À l'approche du scrutin, Francis Biesmans et Guy Bronckart venaient présenter leurs listes ainsi que leur programme.

Les membres du parti de Wallonie Insoumise ont dévoilé 5 propositions-clés de leur programme "Vers un printemps Wallon" :

  1. Sur base du constat selon lequel la Wallonie est depuis bien longtemps dominée par la Flandre, Wallonie Insoumise souhaite se libérer du joug flamand à l'aide d'une 7ème réforme de l'État. À termes, celle-ci devrait viser à :
    • Donner la priorité aux Régions en transférant les compétences de la Communauté Française à la Région Wallonne ;
    • Attribuer des compétences nouvelles liées à la politique économique dans son ensemble à la Wallonie ;
    • Permettre à la Wallonie de percevoir elle-même ses impôts dans le but de lui octroyer une certaine autonomie financière. Cette mesure concernerait notamment l'impôt des personnes physiques et la TVA. Les sociétés, elles, pourraient se voir imposer une taxe sur leur capital physique ;
  2. Une écologie populaire, garante du développement durable. Pour cela, le parti propose d'accroître massivement les investissements publics concernant l'environnement sans pour autant creuser la dette ;
  3. Une révolution fiscale et du pouvoir d'achat via une révision de la grille des taux de taxation et des différentes tranches auxquelles elles s'appliquent. Ainsi que l'introduction d'un impôt supplémentaire sur les Hauts Revenus (supérieurs à 150.000 et 500.000 euros) ;
  4. Une refondation de la démocratie et du RIC (referendum d'initiative citoyenne). Ils défendent ce RIC qu'il soit législatif, abrogatoire, constituant et révocatoire. C'est aussi la principale revendication des gilets jaunes ;
  5. Une laïcité gage d'égalité par l'introduction de la laïcité dans la Constitution.

 

La liste de l'arrondissement de Huy-Waremme sera menée par Belinda Croibien, fonctionnaire à la Province de Liège, également membre du mouvement "Gilets Jaunes": "Mon combat est autant dans la rue que dans le système. Wallonie Insoumise m'a donné la chance de pouvoir défendre les propos qui tiennent à cœur les Gilets Jaunes".

La liste du Parlement fédéral, sera menée par Guy Bronckart, cheminot retraité et ancien délégué de la FGTB. À ses côtés, Juliette Biesmans et Serge Demeuse :

  • À 20 ans, Juliette Biesmans, étudiante en langues orientales à l'UCL, se présente comme la plus jeune candidate de la Province : "J'ai toujours été très intéressée par la politique mais je n'avais jamais eu l'occasion de faire quelque chose de concret, de m'investir de manière concrète. J'ai eu l'occasion, en mars, de participer à une simulation parlementaire destinée aux jeunes pour les faire s'intéresser aux débats, à la vie politique, à l'importance du vote. À la sortie de cette simulation, je suis retournée en cours et je me suis dit que je ne pouvais pas juste rester en cours, même si ça me passionne. Je voulais vraiment m'investir de manière concrète".
  • Serge Demeuse est un ancien secrétaire de la FGTB qui s'est investi toute sa vie : "Je manifestais avec mes parents et soudainement, un gendarme à cheval nous a enfermés à la FGTB, je me suis fait coincer, mon papa a fait 7 jours avec sursis. C'est le début". Après une carrière de 37 ans, il souhaite poursuivre le combat : "Lorsqu'on s'aperçoit qu'on est sans cesse dominés par une majorité et qu'en plus nous-mêmes nous ne sauvegardons pas nos droits, en tant que minorités, nous serons mis sur le côté étape par étape".

Deux candidats rejoints dans leur particularité par Dirk Pauwels, kinésithérapeute de profession, premier candidat suppléant qui se révèle être flamand. Une première puisqu'aucune liste flamande ne compte de candidat wallon parmi ses membres.

Wallonie Insoumise propose des listes à la fois à la Province de Liège et au Brabant Wallon. L'ambition de ce parti est d'avoir 2 ou 3% qui démontreraient qu'une formation nouvelle à sa place sur l'échiquier politique. À la question "où irez-vous prendre vos électeurs ?" Francis Biesmans, tête de liste de l'arrondissement de Liège, répond "Partout ! On les prendra dans tous les partis traditionnels, on les prendra au MR parce qu'il y en a qui en ont marre de la manière dont Charles Michel s'est abaissé devant la N-VA. On en prendra au PS à cause des incohérences de Di Rupo qui d'un côté dit "on ne veut pas négocier une nouvelle réforme de l'État" et qui de l'autre dit "il faudra revoir le financement". On en prendra même au PTB. On en prendra partout".

Listes complètes :

Parlement Wallon - Arrondissement de Liège

Titulaires

  1. Francis BIESMANS, professeur d'université ;
  2. Katty PARENT, couturière ;
  3. William HAYS, entrepreneur retraité ;
  4. Sabrina DECKERS, employée

Suppléants

  1. Valérie FOURRÉ, gestionnaire remédiation scolaire ;
  1. Francis MARTIAL, restaurateur ;
  2. Jeanne BOISSY, aide-familiale ;
  3. Claude GÉLINE, employé administratif.

 

Parlement Wallon - Arrondissement de Huy-Waremme

Titulaire

  1. Belinda CROIBIEN.

Suppléants

  1. Patrick BAUS, informaticien ;
  2. Jeanne SEGERS, ménagère ;
  3. Michel HICTER, retraité ;
  4. Marie-Catherine HAYS, comptable.

 

Parlement Wallon - Arrondissement de Verviers

Titulaires

  1. Yves FANIEL, graduel chimiste ISSEP ;
  2. Stine KABIRORI, aide-soignante ;
  3. Marcel DELL, chauffeur de bus.

Suppléants

  1. Eliane VANDEGAART, détachée syndicale CGSP retraitée ;
  2. Robert JAMAR, conducteur de bâtiments retraité ;
  3. Marie-Hélène BILLY, retraitée ;
  4. Alain PESSER, employé.

Parlement fédéral

Titulaires

  1. Guy BRONCKART, cheminot retraité, ancien délégué FGTB ;
  2. Juliette BIESMANS, étudiante ;
  3. Serge DEMEUSE, ancien Secrétaire Régional FGTB-Alimentation et Services.

Suppléants

  1. Dirk PAUWELS, kinésithérapeute indépendant ;
  2. Nadine CLOES, technicienne de surface ;
  3. José GREGOIRE, retraité ;
  4. Claire LIBIOUL, ménagère ;
  5. Jean-Luc FRANCHIOLY, pontier retraité ;
  6. Annick SANTKIN, bénévole dans la petite enfance.

 

Valérie Franckart et Mariette Dethier


Source : Page Facebook

Galerie médias

  • 20190416-WallonieInsoumise22
  • 20190416-WallonieInsoumise20
  • 20190416-WallonieInsoumise17
  • 20190416-WallonieInsoumise03
  • 20190416-WallonieInsoumise19
  • 20190416-WallonieInsoumise07
  • 20190416-WallonieInsoumise12
  • 20190416-WallonieInsoumise15
  • 20190416-WallonieInsoumise16
  • 20190416-WallonieInsoumise02

Category :   Actus