Conférence: CGSP: Action symbolique pré-électorale

La CGSP Enseignement Liège s'allie avec son homologue flamand, l'ACOD-Onderwijs (Algemene Centrale der Openbare Diensten) d’Anvers pour interpeller la population sur l'accentuation des populismes en Europe.
"Mai 1939 - Mai 2019" : "la marche de paix" se déroulera les 17, 18 et 19 mai 2019.

Mise en place par José Sterkendries, délégué CGSP-FGTB Université de Liège, l'action invite les deux syndicats à une marche le long du canal Albert. Les Flamands partiront d'Anvers et les Wallons de Liège et se retrouveront tous à Beringen le 19 mai en fin de matinée pour visiter ensemble le musée de la mine et du charbon.

Cette initiative est propre au syndicat de l'enseignement qui convie néanmoins chaque personne souhaitant participer à l'accompagner. Pour l'organisateur, "le nombre de participants n'est cependant pas d'une grande importance. Si un liégeois et un anversois participent, pour moi, c'est assez ! Tant qu'il y a deux personnes venant des deux cités, c'est une réussite" remarque José Sterkendries.

"2019 marque le 80ième anniversaire de l'exposition de l'eau de Liège" explique-t-il. "En 1939, le pacte d'acier est signé par l'Allemagne et l'Italie. Cette signature a influencé l'exposition puisqu'elle a dû être fermée 3 mois plus tôt que prévu lorsque l'Allemagne a envahi la Pologne. Cette aussi cette année-là que le Canal Albert a été inauguré avec la particularité qu'il franchissait la frontière linguistique. Il est un symbole des premières immigrations ainsi qu'une des premières routes du charbon".
Le délégué CGSP-FGTB illustre ces propos avec une photo de différents hommes travaillant dans une mine de charbon : "j'ai choisi cette photo parce que l'on ne peut pas reconnaitre d’où sont originaires les protagonistes. Flamands, wallons, italiens ou polonais, il est impossible de savoir !"

C'est suite à ces anniversaires et à l'incohérence de certains propos de politiciens, comme Bart De Wever affirmant que la Belgique n'est plus un pays et que les deux différents pôles du pays ne communiquent plus, que l'action a été mise en place.
Même si José Sterkendries précise : "cette action n'a pas de signification spécifique mais il y aura toujours nos revendications classiques dans chacune de nos actions".

Le parcours de la marche est simple, il suit celui du canal. Après 3 jours de marche, avec une vingtaine de kilomètres par jour, les protagonistes se retrouveront à mi-chemin du Canal Albert. Il est possible pour les participants de :

  • faire les 3 jours de marche ;
  • faire la marche par journée(s) ou demi-journée(s) ;
  • soutenir les marcheurs le temps de leur pause de midi les vendredi 17 et samedi 18.

La finalité de cette action est la rédaction d'un document qui sera distribué dans les écoles secondaires supérieures et les écoles supérieures belges. Il existera donc deux versions : une en français et une en flamand semblables en tout point.

Informations supplémentaires sur l'action et le parcours disponibles sur le site http://cgsp-enseignement-liege.be/NewSite/, à l’onglet PORTFOLIO, sous le titre « mai 1939-mai 2019 ».

 

Mariette Dethier


Galerie médias

  • 20190508-CGSPEnseignmt18
  • 20190508-CGSPEnseignmt08
  • 20190508-CGSPEnseignmt03b
  • 20190508-CGSPEnseignmt09
  • 20190508-CGSPEnseignmt04
  • 20190508-CGSPEnseignmt06
  • 20190508-CGSPEnseignmt11
  • 20190508-CGSPEnseignmt14
  • 20190508-CGSPEnseignmt15
  • 20190508-CGSPEnseignmt03
  • 20190508-CGSPEnseignmt01

Category :   Actus